Yoga Position 2

LE SUPPORT VOCAL

 

Le support vocal fait référence à l’activité musculaire permettant de réguler la quantité d’air sortant des poumons tout au long de l'expiration. Afin de de faire vibrer doucement ses cordes vocales et de soutenir de longues phrases musicales, le chanteur cherche à contrôler le débit de son air. Ce phénomène demande la participation du différentes régions du corps, dont le thorax et la ceinture abdominale.

 

LE THORAX

LA CEINTURE ABDOMINALE

LE SUPPORT VOCAL DU CHANTEUR.SE 

EXERCICES EN VIDÉO

 

LE THORAX

Le thorax, communément appelé la poitrine, fait référence à la région du corps comprise entre le cou et l’abdomen. L’ensemble des os et des muscles de cette section du corps joue un rôle clé dans le support vocal du chanteur.se.

 
Squelette_edited.jpg

LA CAGE THORACIQUE

Composée des côtes, du sternum et de la colonne vertébrale, la cage thoracique désigne la structure osseuse du thorax. Son rôle premier est de protéger les organes du cœur et les poumons. Les côtes, se présentant en paires, sont toutes ancrées à la colonne vertébrale et entourent les organes vitaux. Les 7 paires supérieures viennent s’attacher au sternum. Les 3 paires du dessous sont attachées seulement entre elles, sans rejoindre le sternum. On les surnomme les « fausses côtes ». Finalement, les deux dernières paires sont dites « flottantes » puisqu’elles ne viennent ni s’attacher au sternum, ni entre elles.

LES MUSCLES DU THORAX

D’abord, il y a les muscles intercostaux. Situés entre les côtes, ils aident la cage thoracique à se soulever s’abaisser à chaque respiration. Ensuite, situé juste sous les poumons, se trouve le diaphragme. Ce muscle est attaché au sternum, aux 3 paires de côtes les plus basses et à la colonne vertébrale, vis-à-vis le nombril. En forme de dôme et positionné juste sous les poumons, il s’abaisse et s’aplatit en se contractant. À l’inspiration, il tire les poumons vers le bas, forçant l’air à y entrer. À l’inverse, à l’expiration, le muscle remonte vers les poumons, forçant l’air à être évacué.

muscles thorax_edited_edited.jpg
 

LA CEINTURE ABDOMINALE

Les abdominaux sont les muscles recouvrant la totalité de l’abdomen. Exactement comme une gaine ou une ceinture, il recouvre les viscères abdominaux dans le but de les protéger. Ils jouent également un rôle crucial dans l’élongation et le maintient de la colonne vertébrale. De plus, ils sont sollicités lors du processus de la respiration.

 

LES ABDOMINAUX OBLIQUES

Les fibres de ces muscles sont orientées de façon diagonale, d’où ils tirent le nom muscles obliques. Ils couvrent la totalité de la surface de l’abdomen et des flancs. Ils s’attachent aux côtes, à la colonne vertébrale et au bassin, et permettent la flexion et la rotation du tronc, ainsi que les inclinaisons latérales.

grands obliques abdominaux_edited_edited.jpg

LE TRANSVERSE ABDOMINAL

Le transverse abdominal se situe sous les obliques, faisant de lui le muscle abdominal le plus profond. Couvrant la totalité de la surface de l’abdomen et des flancs, il s’attache aux côtes, au bas de la colonne vertébrale, au bassin et au pubis. Lorsqu’il se contracte, il se resserre et compresse la taille. Ce muscle collabore directement avec le diaphragme dans le processus de la respiration, et joue un rôle crucial dans le maintient d’une bonne posture.

photo_A_VENIR.jpg
 

CHEZ LE CHANTEUR.SE

Pour le chanteur, une fuite d’air trop rapide ou en trop grande quantité empêcherait les cordes vocales de vibrer doucement ensembles, et leur temps de vibration serait trop court. La gestion du débit de l’air à l’expiration revient donc principalement à la cage thoracique et aux muscles qui y sont rattachés, mais requiert aussi parfois la participation des abdominaux.


La seule façon d’empêcher une expulsion d’air trop rapide et en trop grande quantité est de conserver l’expansion de la cage thoracique atteinte lors de l’inspiration. Grâce à la contraction des muscles intercostaux externes, les côtes sont soulevées et la cage thoracique tente de conserver son expansion atteinte lors de l’inspiration. Le sternum est lui aussi maintenu en hauteur. Par conséquent, les 3 paires de côtes les plus basses, principalement les côtes flottantes, empêchent le diaphragme de remonter trop rapidement et d’exercer une pression trop grande sur les poumons. Ce phénomène musculaire permet donc de diminuer le débit de l’air.


De plus, pour ponctuer ses phrases musicales, le chanteur doit pouvoir modifier son débit d’air. En conservant l’expansion de sa cage thoracique, ralentissant donc la remontée du muscle du diaphragme vers les poumons, le chanteur peut soutenir de plus longues phrases musicales et chanter plus doux. À l’inverse, sa remontée peut être accélérée. Avec l’aide des muscles abdominaux, l’air est mis sous pression, permettant de faire des accents ou de chanter plus fort.

 

EXERCICES EN VIDÉOS